Main menu

Demandes adressées au COREP

Nous pouvons vous aider ! Voici quelques exemples de demandes auxquelles les psychologues du COREP répondent tous les jours :

 

« Bachelière depuis un an je travaille à ce jour en tant que vendeuse, ne sachant pas quelles études faire. Je ne me vois nulle part, et n’arrive même plus à savoir ce que j’aime, ce qui m’intéresse. Je voudrais faire un bilan pour essayer de mieux me comprendre et trouver ma place dans un secteur particulier. Je pense que le COREP peut m’aider à recentrer mes idées, mieux cerner mes envies, mes intérêts et mes capacités et peut-être rehausser ma confiance en moi ? »

Nathalie. Nanterre

 

« Ma fille Mathilde actuellement en 2nde hésite entre la filière S ou ES. Elle semble attirée par les métiers de la santé mais doute de ses capacités dans les matières scientifiques et redoute de ne pas réussir en S. Je pense que ce bilan proposé par le COREP pourrait l’aider à mieux se connaître et s’orienter vers la filière qui lui correspondra le mieux. Le second objectif serait de lui redonner confiance en elle. »

M. K Clamart

 

« Mon fils Paul a totalement décroché scolairement l’année dernière (fin de 4ème). Cette année il passe ses journées sur son ordinateur et quand il ne joue pas, il mange ou il dort. Ses nuits sont de plus en plus courtes. Bien sûr je m’inquiète de son état psychologique et de son avenir. Je voudrais comprendre mieux et pouvoir l’aider le plus vite possible. » Mme H. Paris 

 

« Laurie est en Terminale ES et elle doit s’inscrire sur Admission Post Bac. Elle a besoin d’aide dans son orientation et souhaite faire le point sur ses capacités, ses points forts, ses qualités afin de choisir une orientation qui corresponde le plus possible à sa personnalité et ses aspirations. » Mme B. Pontoise

 

« C’est l’institutrice de Moyenne Section de notre fils qui nous demande d’effectuer un bilan. Elle trouve qu’il est curieux, qu’il a une bonne mémoire, mais elle rencontre des problèmes de discipline avec lui. La Directrice de la crèche pensait que Bastien était peut-être précoce. Nous souhaiterions effectuer un test aujourd’hui car l’attitude de Bastien commence à lui poser problème à l’école. Nous souhaitons par ce bilan trouver des solutions pour qu’il s’adapte le mieux possible et prenne goût à sa scolarité. »

M et Mme R. Bois Colombes.

 

 « Myriam a des retards d’acquisitions dus à des troubles de type aphasique. Elle a fait l’objet d’une reconnaissance de handicap auprès de la MDPH. Nous réfléchissons à une inscription en ULIS pour la rentrée prochaine et souhaiterions définir plus précisément les domaines vers lesquels elle pourrait s’orienter et si cette structure lui correspond bien ? » Mme V. Pantin

 

« Après un premier semestre en Eco-Gestion à Assas, Sébastien s’interroge sur les choix qu’il a  fait après son Bac, car il trouve qu’il y a trop de maths. Ses amis l’encouragent à passer en droit. Il hésite à faire ce choix d'orientation car il ne sait pas si le droit lui plaira et il n’a pas d’idée précise sur son avenir professionnel. Cette incertitude lui pèse.
Il fume et dort beaucoup et tend à s’enfermer dans une bulle alors que visiblement il a beaucoup de possibilités. Manquant de motivation, il sombre dans l’oisiveté et la paresse. » Mme de P. de Blois

 

« Suite à un redoublement catastrophique de la classe de 2nde générale, ma fille Annabelle s’oriente vers un Bac Pro - Communication et Art Graphique. Je cherche l’avis d’un psychologue au fait des différentes filières de formation pour nous conforter dans ce choix d'orientation ou à l’inverse nous aider à ouvrir d’autres pistes convenant à ma fille. » Mme P. Paris

 

« Aline suit une scolarité classique. Elle est en 1ère L et l’heure des choix d’orientation arrive. Un professeur lui conseille de retarder ce moment, par exemple en faisant une prépa littéraire. Est-ce la bonne orientation ?
Aline a besoin d’être rassurée sur ses aptitudes et qu’on lui ouvre des horizons par une meilleure connaissance des choix possibles. » Mme B. de Sèvres

 

« Thibault, 14 ans est en 3ème et il a toujours eu des problèmes en français aggravés par une dyslexie. Il est de ce fait découragé par ses mauvais résultats et complexé. Il fait de plus en plus de rejet de l’école. Nous aimerions qu’il suive une voie qui lui convienne et qu’il trouve une formation qui l’intéresse et corresponde à ses aptitudes pour éviter ce découragement et l’échec. Pouvez-vous nous conseiller pour son orientation? »  Mme C. de Villiers sur Marne

 

« Antoine a redoublé sa 4ème, il a été très absent du collège les deux dernières années scolaires en raison d’importants problèmes de sommeil. Il a été suivi sur un plan médical et psychologique. Depuis la reprise de sa scolarité, Antoine est motivé et les résultats scolaires progressent mais il est préoccupé par son orientation scolaire et exprime le besoin de clarifier son projet et de faire le point avec un psychologue sur là où il en est. Il est attiré par un cursus en alternance. »  Mme et M T. Colombes