Main menu

Phosphore Janvier 2013

"Mes parents refusent mon choix d'orientation"

Nos remerciements à Myriam Pinard du COREP (Centre d'Orientation et d'Examens Psychologiques)

 

Mon problème :

"L'art et le design m'intéressent vraiment beaucoup.J'adorerais devenir architecte d'intérieur. Depuis tout petit, j'invente et je fabrique des objets. Je peux passer plusieurs heures dans la forêt pour y trouver LE rondin qui servira à ma production. En général, je suis mon idée jusqu'au bout. Mon prof d'arts plastiques est souvent étonné! Après le bac, je me verrais bien dans un bon BTS d'Arts appliqués. Sauf que mes parents ne sont pas d'accord. Je crois qu'ils ne voient pas bien à quoi mènent ces études. J'essaie de leur expliquer, mais ils ne veulent rien entendre ... " Louis, 17 ans.

 

1) Pour convaincre, affûte tes armes. Tu es déjà sur la bonne voie en créant depuis des années. En effet, pour convaincre ses parents d'un tel choix d'orientation, il faut AB-SO-LU-MENT être cohérent dans son projet. Pour cela, l'intérêt pour les arts appliqués doit être réel ... et ne pas se limiter à quelques croquis sur des cahiers. Cependant, toutes tes activités artistiques ne présagent pas que tu feras un bon architecte d'intérieur. Pour être sûr que tu ne t'engages pas dans une mauvaise voie, n'hésite pas à réunir quelques-unes de tes oeuvres, et va les montrer à des enseignants ou responsables d'écoles (lors de journées portes ouvertes ou sur des salons), pour avoir leur avis.

 

2) Ne braque surtout pas tes parents Tes parents se préoccupent de ton avenir. Ils ont besoin d'être rassurés, et c'est bien normal. Si tu as envie qu'ils écoutent, tu dois donc prendre en compte leur avis, entendre leurs raisons. A toi ensuite d'argumenter (rappelle-leur les heures passées sur tes objets), de valoriser tes choix, d'expliquer pourquoi tu penses ne pas te tromper (ressors à ce moment-là les avis de professionnels sur tes oeuvres), etc. Pour les rassurer, adopte le même langage qu'eux: les parents parlent souvent métiers ... alors que, toi, tu parles filières. Pour eux, c'est flou. Pour qu'ils se rendent compte de la réal ité, propose-leur de t'accompagner sur des salons d'orientation, afin de rencontrer des professionnels.

 

3) Déplace le débat en terrain neutre. Si c'est décidément trop difficile de faire entendre ton point de vue, si les discussions sont trop houleuses ... demande qu'une tierce personne intervienne pour dépassionner le débat. Un conseiller d'orientation-psychologue (co-psy) ou un autre professionnel de l'orientation (tels les coachs qui officient dans des organismes privés) peuvent débloquer la situation. Ils te feront passer des questionnaires sur tes centres d'intérêt, tes aptitudes, etc., lesquels dresseront de toi un profil autre que scolaire (le seul qu'ont souvent les parents) ... Celui-ci servira ensuite de base de discussion avec tes parents, et peut faire évoluer leur avis.