Famille & éducation n°503, septembre-octobre 2014 Attention à la marche ! - par Lise Dupas – Extraits

Famille-et-education

A plus d’un titre, l’année précédant celle du bac est une étape décisive dans la scolarité d’un lycéen : début de spécialisation, méthodes de travail, anticipation des choix post-bac… C’est aussi l’année de référence pour les dossiers d’entrée dans les filières sélectives.

 

[…] Apprendre à bien se connaître :

Enfin, c’est bel et bien en classe de première que l’on prépare son orientation future. Désormais, la quasi-totalité des formations de l’enseignement supérieur passe par le site Admission post-bac (APB) où les élèves de terminale doivent se connecter entre la première quinzaine de janvier et la mi-mars pour y inscrire leurs vœux. Il faut impérativement anticiper. « Dès le premier trimestre de la classe de première, le lycéen doit commencer un travail de réflexion sur lui-même, afin de bien se connaître, pour que, fin juin, se dégagent déjà de grandes pistes d’orientation », explique Sophie de Branche, directrice du COREP Orientation à Paris. « De cette façon, en terminale, il peut passer tout de suite à la deuxième étape, celle où il va affiner ses choix et chercher des établissements, en se rendant au BDI Orientation (bureau d’information et de documentation), au CIO (centre d’information et d’orientation), dans les salons ou en allant aux journées portes ouvertes des écoles ». […]